Détail actu


Entre les gouttes !

10.02.2016

Auteur : Isabelle Jacky et Balto

Ma femme et moi sommes entrés dans Mafate samedi (06/02/16) par la canalisation des Orangers et nous en sommes sortis par le même sentier ce mardi (09/02). 4 jours inoubliables pour fêter nos 2 ans de mariage.

Après avoir hésité et en dépit des prévisions maussades de Météo France, le temps clément de samedi nous incite à prendre le départ à "Sans souci", avec notre chien "Balto".

Samedi c'est sous un ciel idéal que nous parcourons les 12km de canalisation, avec une vue majestueuse sur la rivière des galets et les différents pitons et sommets de la quasi totalité du cirque de Mafate. Après 4h de marche on décide de faire "un saut" jusqu'à l'Ilet des Orangers. Il faut dire que ma femme à un rendez-vous fixé il y a 15 ans avec la doyenne du cirque (sans doute), Mme Attache. Nous la trouvons, assise sur son perron, heureuse de cette visite impromptue. Malgré son age avancé et une évidente fragilité, Mme Attache nous semble plutôt alerte, l’œil pétillant et le verbe facile, en tout cas nous n'avons pas vu l'heure passée avec ce petit bout de femme qui a tant à raconter sur le Mafate d'hier et d'aujourd'hui, merci Madame, longue vie à vous.
L’après-midi, toujours par temps sec, nous descendons dans la rivière des galets, nous offrant le luxe d'un bain rafraichissant en aval de la passerelle qui va nous permettre de remonter vers l'ilet Cayenne. Le temps de monter la tente dans le verdoyant camping de Jeff et Cathy, la pluie se met à tomber. Qu'importe ! la joie de vivre du maître des lieux et l'accueil que nous réserve sa jolie famille nous fait oublier cette soudaine dégradation du temps, merci Jeff et Cathy, zot i koné, nou artrouv !

Le dimanche matin (07/02) c'est toujours sous la pluie et l'inquiétude de nos hôtes que nous prenons la direction de Ilet à Malheur en passant par Grand Place les Hauts. La journée reste humide mais la pluie nous offre tout de même de longs moments de répits, en revanche, comme on s'y attendait depuis quelques heures, la traversée du bras d'Oussy s'annonce dangereuse voire impossible. Nous décidons de déjeuner dans le creux de ravine avant de faire un choix, soit rebrousser chemin, soit camper à proximité en espérant une décrue, soit tenter un passage. Ce sera cette dernière option, grâce à une idée lumineuse de ma femme : couper un petit arbre le mettre en travers de ravine pour nous assurer pendant la traversée, ce qui sera fait avec de l'eau au nombril mais en relative sécurité. Nous parvenons donc à Ilet à Malheur, accueillit par une éclaircie miraculeuse et un Gilbert Libelle surpris de nous voir là. La pluie va alors reprendre de plus belle et nous passons deux jours au camping des filaos en compagnie de Gilbert et sa fille Kenza.

La nuit de dimanche sous la tente mais celle de lundi (08/02 anniversaire de mariage) au chaud dans une petite chambre que nous offre généreusement le patron des Filaos. Merci Gilbert, pour tout, ta gentillesse, ta cuisine, ta conversation, ta générosité, amitiés à Madame et à Cléo ton frère. La pluie quant à elle, ne nous empêche pas ce lundi (08/02) de faire un saut du côté de Bord Bazar et de l'ilet Aurère tout proche, cependant sur les conseils de Gilbert Libelle nous renonçons à un retour par la Rivière des Galets, il va donc falloir rebrousser chemin.

Après une nuit de déluge nous nous réveillons tôt mardi matin (09/02) sous un ciel presque dégagé, nous partons donc dès 7h30 pour une longue journée de marche avec pour objectif une sortie de Mafate par la canalisation des Orangers. Pas question cependant de retenter la traversée à gué du Bras d'Oussy, c'est donc par le sentier Bord Bazar et la passerelle d'Oussy que nous repartons vers le fond de Mafate. Sous un ciel couvert mais sec et après un passage chez nos nouveaux amis de Cayenne, Jeff et Cathy, nous nous engageons à 11h30 dans une course contre le temps, 13h00 nous voilà à l'ilet des Lataniers ou le gérant du bar à la gentillesse de nous ouvrir son établissement, 14h00 départ pour la canalisation des Orangers que nous atteignons à 15h00. Voilà à mon avis la partie la plus dangereuse de notre parcours. Certes il ne pleut pas, mais après quasiment 3 jours de pluie, le sentier est régulièrement jonché de pierres tombés de la falaise, nous parcourons les 12km la peur au ventre et (selon ma femme) sur un rythme de marche commando. Enfin à 18h30 nous voilà sain et sauf à la citerne de Sans Souci, fatigués mais sans bobos et tellement heureux de cette nouvelle expérience Mafataise.

Merci à tous ceux que nous avons eu la chance de croiser pendant ces 4 jours, Mme Attache à Ilet des Orangers, Mamzelle Séry du Tampon et ses amis Mauriciens, Jeff, Cathy, leurs trois enfants et leurs gentille mémé, reine du "battage" de mangue à Cayenne, Gilbert et Kenza Libelle du camping les Filaos et Guy Libelle de la boutique d'Ilet à Malheur, le facteur de Mafate rencontré aux Lataniers, merci à tous, gardez votre simplicité et votre gentillesse c'est ce qui nous restera pour toujours de ce voyage anniversaire à Mafate.

Isabelle, Jacky et Balto.

Séjour à Mafate - Isabelle Jacky et Balto


 




Création de site internet Réunion